Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 25 octobre 2008

La Gondole d'Alphonse - 7 -

DSCN3605.JPG


« Patron ?

- Hmm...

- On n'a rien trouvé sur Alphonse Cox. Inconnu au bataillon.

- Hmm...

- Qu'est-ce qu'on fait ?

- Rien.

- Rien ? C’est pas votre genre ça patron.
-
Ecoute-moi Flavio.
- Oui.
- Il n'existe pas Alphonse. Il n'y a jamais eu d'Alphonse.

- …????...

- C’est un rêve, enfin un cauchemar. Nous sommes des personnages dans un rêve.
- Je comprends pas patron.
C’est une blague ?
- On n'existe pas Flavio... Pince-moi.

- Je ne peux pas patron.

- Aller andouille, pince-moi fort. C'est un ordre.

- Bon, si c'est un ordre.

- Plus fort ! Aller quoi, un peu de nerf, vas-y, plus fort.
Tourne.
- Je peux pas plus patron.

- Tu vois : rien senti ! C'est juste un rêve !

- Trop fort patron. Mais alors Moretti… pareil ?

- Pareil.

- Et Emilio ?

- Pareil.

- Vache. C'est dur à croire.

- Hmm...

- C'est pas la peine de rester au bureau alors, je peux aller glander?

- Hmm...

- Dingue. Quand je vais raconter ça à Claudia, elle va pas me croire. « Tu sais Claudia, on n’existe pas en fait, on est dans un rêve ! » « T'as encore trop bu », qu'elle va me dire. Je vois d'ici la scène.

- Ne lui lui rien.

- Pourquoi ?

- Le rêve peut se terminer d'un moment à l'autre. Et si ça se trouve elle n'existe pas dans la réalité.

- Vache. Trop fort patron.

- Hmm... »

Écrire un commentaire